Archives de catégorie : Comprendre les recherches

Attention aux pseudo-experts

Attention aux pseudo-experts !!!

  • Un truc pour savoir qui sont les sommités dans un domaine donné :
    • Regardez qui donne des conférences partout dans le monde. Généralement, ils sont associés à des universités et des laboratoires de recherche.
    • Regardez qui publie dans les grandes revues scientifiques.
    • Tapez le nom de l’auteur dans Google.
  • Pour les livres, s’il n’y a pas de recherches citées en référence, il y a de quoi se poser des questions.

Alors suis-je moi même une pseudo-experte ? Non, parce que je ne me prétends pas une experte en quoi que ce soit. Je suis simplement un guichet d’information.

 

Les études : ce qu’il faut savoir pour ne pas tomber dans les pièges du : les études disent…

L’ABC de la recherche : http://www.wpro.who.int/NR/rdonlyres/C104C13A-7838-4039-BDF1-4F73735F0275/0/Health_Research_Methods_FR.pdf

  • Avant de conclure qu’une étude est valable, il faut s’attarder à la méthodologie. Pour l’allaitement, par exemple, les chercheurs ont la fâcheuse habitude de mettre les bébés exclusivement allaités dans le groupe de l’intervention au lieu de les mettre dans le groupe de contrôle, qui lui doit représenter la norme. Donc, les recherches démontrent une diminution du risque, ce qui en soi est faux, car l’allaitement est la norme biologique.
  • Les définitions des groupes sont très importantes, il y a une différence majeure entre un bébé exclusivement allaité et un bébé qui reçoit ou a reçu du lait maternel. Cette astuce est largement utilisée par les compagnies pharmaceutiques afin de minimiser les impacts des préparations commerciales sur la santé des nouveaux-nés.
  • Les résumés d’études rapportées par les journalistes sont souvent teintés par leurs croyances et leurs valeurs, avant de conclure nous devons toujours lire l’étude en entier ou du moins lire le résumé fourni par les chercheurs.
  • Les chercheurs doivent être libres de tout conflit d’intérêts : un chercheur qui détient des actions, qui est employé ou qui siège au conseil d’administration d’une compagnie pharmaceutique n’est pas libre d’intérêts. Ceci ne veut pas dire nécessairement que l’étude est biaisée, mais nous sommes en droit de rester perplexe. Disons que c’est une excellente motivation pour lire attentivement la méthodologie de la recherche et de prendre plus d’informations sur les chercheurs impliqués.
FacebookGoogle+TwitterPinterestPartager