Archives par mot-clé : bonheur

Les premières heures…

Hormones obligent, vous flottez sur un nuage et votre cœur n’a d’yeux que pour ce petit d’Homme. Il n’y a pas de plus beau bébé au monde, ça c’est sur. On le sait bien, les nouveaux parents n’ont pas de recul et encore moins de jugement; n’est-ce pas merveilleux?

Vous téléphonez à votre famille et à vos amis qui sont tellement heureux et enthousiastes qu’ils se précipitent pour voir le petit chérubin. La visite afflue sans relâche, chacun ayant un merveilleux cadeau pour le bébé. C’est le bonheur total, vous êtes fiers de ce que vous avez créé et il y a de quoi être fier. Le bébé, lui, est en mode de récupération et n’a pas conscience de sa belle visite ni de ses beaux cadeaux; il dort. Au bout que quelques heures, vous êtes tellement crevés que votre seul désir est de dormir. Mais bébé qui dormait si bien, ne dort plus et réclame son dû! Mais vous, vous voulez seulement dormir, juste un petit peu, question de reprendre des forces. Épuisée, vous prenez votre courage à deux mains et vous vous installez. Au bout de plusieurs minutes, vous trouvez une position à peu près correcte et vous allaitez votre petit amour. Mais rien ne fonctionne, le bébé s’agite et comme vous êtes à bout de nerfs, le bébé s’énerve encore plus. Quoi faire? Le bébé ne mange pas. Paniquer est une option. Demander de l’aide en est une autre. Pleurer vous aussi pourquoi pas? STOP!

Revenons au bébé et mettons nous à sa place. À quoi s’attend-il? Il vient tout juste de naître. Le monde qui l’entoure est diamétralement opposé à son lieu d’origine qui était chaud, sombre, liquide, et où il était alimenté en continu par le cordon ombilical. Son souhait est probablement de retourner d’où il vient. Votre petit bébé a besoin d’être collé sur vous et d’entendre votre cœur, c’est un son qu’il connaît et qui le rassure. Après sa première tétée, il a besoin de dormir afin de récupérer de sa naissance. Le meilleur endroit pour dormir est, selon lui, bien au chaud, blottit entre vos seins. Vous devriez faire comme votre bébé et profitez de l’accalmie pour vous reposer un peu. Vous n’êtes pas obligée de dormir, de toute manière il y a peu de chance que vous y arriveriez votre corps étant chargé d’hormones. Vous pouvez quand même vous allonger dans la pénombre, collée sur votre partenaire, avec votre bébé en peau à peau juste pour savourer l’instant présent. Je sais, les lits d’hôpitaux sont petits et franchement inconfortables, mais on s’arrange toujours. Après quelques heures de repos, le bébé s’éveille tout doucement et cherche le sein. Laissez-le travailler un peu, parce qu’en initiant lui-même la tétée, il se met dans un état neurologique qui le rend volontaire et déterminé. Votre bébé fouissera à la recherche du mamelon qu’il convoite. Une fois en place, il tètera.

 

Pour vous, quels souvenirs gardez-vous de la réalité des premières heures? Avec le recul, que changeriez-vous?

FacebookGoogle+TwitterPinterestPartager